[n00b] freinage d’urgence en pignon fixe



  • Bonjour,

    je débute en fixie et pour ma première participation à ce forum, je crains d’avoir la question la plus bête du monde : comment fait-on un freinage d’urgence en pignon fixe ?

    Précision : je ne parle pas de faire un [i]skid[/i] ou autre manœuvre de hipster. ;-)
    Je cherche juste à piler en essorant vigoureusement les freins (oui, j’ai laissé deux freins sur mon vélo).

    Je galère : mes distances de freinage sont bien plus longues en fixie qu’en single-speed. J’ai la longue habitude de freiner en me mettant debout sur les pédales, forcément en pignon fixe ça fonctionne moins bien… et même si je reste assis sur la selle, impossible de freiner aussi efficacement. À tel point que j’envisage de m’acheter une roue libre pour l’utilisation en vélotaf…

    Suis-je normal docteur(s) ? Y a-t-il une technique qui m’échappe ?

    (EDIT: titre)



  • [quote='kazé' pid='2122870' dateline='1476959581']
    Bonjour,

    je débute en fixie et pour ma première participation à ce forum, je crains d’avoir la question la plus bête du monde : comment fait-on un freinage d’urgence en pignon fixe ?
    [/quote]
    SKID

    [quote='kazé' pid='2122870' dateline='1476959581']
    Précision : je ne parle pas de faire un [i]skid[/i] ou autre manœuvre de hipster. ;-)[/quote]
    Le hipster n'a rien inventé, il a tout repompé.

    [quote='kazé' pid='2122870' dateline='1476959581']
    Je cherche juste à piler en essorant vigoureusement les freins (oui, j’ai laissé deux freins sur mon vélo).
    [/quote]
    SKID

    [quote='kazé' pid='2122870' dateline='1476959581']
    Je galère : mes distances de freinage sont bien plus longues en fixie qu’en single-speed. J’ai la longue habitude de freiner en me mettant debout sur les pédales, forcément en pignon fixe ça fonctionne moins bien… et même si je reste assis sur la selle, impossible de freiner aussi efficacement. À tel point que j’envisage de m’acheter une roue libre pour l’utilisation en vélotaf…
    [/quote]
    Oui, vires ta roue fixe et repasse en singlespeed, si t'as du mal a faire un freinage d'urgence en fixe (aka skid), que t'as une maniere non conventionnelle de freiner (se mettre debout sur les pedales ??? WTF ???), la roue libre est surement la meilleure solution pour ta securité et celle des autres.

    [quote='kazé' pid='2122870' dateline='1476959581']
    Suis-je normal docteur(s) ? Y a-t-il une technique qui m’échappe ?
    [/quote]
    On est pas sur doctissimo ici.
    Et la technique t'echappes tres clairement :
    Generalement, une personne qui roule en fixe en ville aura un frein avant et maitrisera le skid pour justement les freinages d'urgence.



  • Pas sûr d’avoir compris : pour faire un freinage d’urgence, tu fais un skid et tu serres le frein avant ? Ou juste le skid ?

    [quote='Mieszko' pid='2122878' dateline='1476961323'] t'as une maniere non conventionnelle de freiner (se mettre debout sur les pedales ??? WTF ???) [/quote]
    Je me suis probablement mal exprimé. Sur un vélo classique ou un VTT, la technique de base pour un gros freinage c’est d’essorer les freins et de mettre le bassin derrière la selle pour garder le vélo à plat et éviter l’OTB… ou alors j’ai tout faux depuis le début ?



  • un freinage d'urgence ca veut dire s'arreter sur la plus courte distance.
    Si deja tu sais pas skider, il vaut peut etre mieux que tu mettes toutes les chances de ton coté pour t'arreter rapidos : donc oui, tu utilise ton frein avant. Avec parcimonie histoire de pas faire un OTB. Enfin ca, c'est toi qui vois.

    Qu'est ce que tu entends par essorer les freins ?
    Quand je fais un gros freinage, je reste le cul sur ma selle et dose le freinage entre l'avant et l'arriere.
    ET surtout, j'anticipe ce qu'il peut ce passer devant moi.



  • [quote='Mieszko' pid='2122890' dateline='1476962991']Quand je fais un gros freinage, je reste le cul sur ma selle et dose le freinage entre l'avant et l'arriere.[/quote]
    Voilà, ça c’est que je fais pour un [b]petit[/b] freinage. :-)

    Pour un [b]gros[/b] freinage (EDIT : et si j’ai une roue libre) je serre fortement les freins jusqu’à la limite du dérapage (un pneu qui dérape freine beaucoup moins qu’un patin sur la jante) tout en reculant mon centre de gravité pour éviter l’OTB — je crois que je pousse même le vélo devant moi. Avec des freins à disque ça passe tout seul (VTT…), avec des patins je dois mettre beaucoup de pression sur les levier de freins (« essorage »), mais dans les deux cas ça pile net.

    J’ai donc du mal à m’imaginer faire un « gros » freinage avec un skid, puisque ça consisterait à s’arrêter en faisant déraper la seule roue arrière plutôt qu’en freinant les deux jantes. Et je m’imagine mal combiner un skid avec du frein avant (OTB). Mais encore une fois, je débute le fixie donc je rate peut-être une évidence…

    [quote='Mieszko' pid='2122890' dateline='1476962991']ET surtout, j'anticipe ce qu'il peut ce passer devant moi. [/quote]
    +1
    À l’évidence je freinerai moins fort en fixie qu’en single-speed, même avec deux freins. Donc soit je roule moins fort en ville et j’essaye de plus anticiper, soit je m’achète une roue libre.



  • Anticipation tout le temps, et frein avant + skid pour les freinages d'urgences.

    Si tu te mets au pignon fixe sans avoir conscience que c'est tes jambes qui vont devoir faire le boulot de freinage avec des "manœuvres de hipsters" et en laissant deux freins, il faut que tu t'interroge sérieusement sur tes motivations. A te lire on dirait que tu n'as pas essayé/pris renseignements avant.

    Concrètement deux solutions : soit tu apprends les techniques spécifiques au pignon fixe comme ralentir l'allure avec les jambes, skider, skiper (et honnêtement c'est tout l'intérêt du truc), soit comme tu aimes bien te tenir droit sur tes pédales et essorer des freins et tu repasses au single speed. Ça parait plus ta philosophie.

    Idéalement, et y'a pas mal de gens qui font ça, tu peux rouler en anticipant suffisamment pour n'avoir jamais à skider ou utiliser un frein avant. Perso je fais ça avec le vélo du dimanche pour arriver à la messe sans traces de freinages sur mes jantes à $$$, mais la semaine je skid comme un porc. Après il faut le ratio adapté et le vélo/roues qui peuvent supporter un tel traitement.



  • le secret est d’éviter le freinage d'urgence en contrôlant ta vitesse et en faisant attention a ton environnement.

    sinon tu peux pendouiller son vélo plein de freins dans ton salon et faire du pinterest, c'est pas mal .

    [img]https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/e4/c2/f1/e4c2f1b20af2ec34be2d034c7371a527.jpg[/img]



  • Skid + deport de ton poid vers la roue arriere pour bourriner sur le frein avant sans voler au dessus du cintre .



  • OK, je vais bosser le combo skid + frein avant et rouler plus soft. Merci pour le conseil. :-)

    Mais au risque d’abuser de votre patience, comment font ceux qui roulent avec [b]deux[/b] freins ? Je ne dois pas être le seul, même sur ce forum :
    [quote='MK90.' pid='1711800' dateline='1389276431']• 1 frein c'est bien, 2 c'est mieux, sans tu perds tes dents ![/quote]

    Je ne doute pas un seul instant de l’intérêt du skid, je me suis offert un fixie précisément pour apprendre de nouvelle manœuvres, mais je m’en sers [i]aussi[/i] pour mes 35-40km de vélotaf quotidien. Même en étant prudent, quand on roule 800km par mois on se fait un ou deux gros freinages par mois…

    J’imagine que ceux qui roulent avec un deuxième frein le font pour freiner plus fort, non ?
    Et quand on utilise un frein arrière, ça n’est probablement pas pour skidder, si ?



  • [img]http://www.reactiongifs.com/r/umyb.gif[/img]

    tu vois le concept de freiner, maintenant essaye le concept de repartition du freinage. tu vois, sans roue libre, bah tes [s]jambes[/s] genoux font office de frein arrière. monter deux freins, ça sauvegarde tes genoux...et oui, il arrive de [s]skidder[/s] déraper de l'arrière quand on freine FORT. c'est normal.



  • Hahah ce troll !



  • Après six semaines de pratique (700km vélotaf + 200km cardio), je remonte ce topic pour partager mon expérience avec les autres éventuels débutants qui se poseraient la même question. Voilà un résumé de ce que je pense avoir compris, entre vos explications et ce que j’ai appris sur le tas.

    [list=1]
    [] [b]En pignon fixe on freine moins bien[/b], c’est un fait. Surtout quand on débute.
    [
    ] [b]En temps normal on ne touche pas aux freins[/b], on anticipe et on utilise les jambes pour ralentir ou bloquer la roue arrière.
    [*] [b]En situation d’urgence, serrer les freins et bloquer la roue arrière.[/b] On ne cherche rien de compliqué : on freine fort, on avise ensuite. Quand on a pris l’habitude de ralentir le vélo avec les jambes, ça se fait sans y penser : dès qu’on touche aux freins la roue arrière se bloque, ça permet de freiner fort en mettant son cul derrière la selle pour éviter l’OTB. Du coup on s’arrête net — pas tout-à-fait aussi net qu’avec une roue libre, mais rien à voir avec un simple skid : le déclenchement est immédiat et la distance de freinage beaucoup plus courte (merci le frein avant), surtout sur route glissante ou quand on roule vite.
    [/list]

    Mon erreur de débutant c’était de chercher à ne pas faire déraper la roue arrière (l’habitude du VTT et de la moto…) : quand les pédales continuent à tourner, qu’on soit assis ou debout c’est la cata. En bloquant franchement la roue arrière tout devient simple, je crois que c’est le point-clé pour les débutants (en tout cas c’est ce qui me manquait).

    L’autre erreur, c’est que pour mes premiers tours de roue je voulais absolument savoir piler [i]avant[/i] de me risquer sur la route, mais effectivement c’est plus facile d’apprendre dans l’autre sens : monter des cale-pieds dès le début, prendre le temps de faire deux-trois sorties sur des terrains sûrs (e.g. voies vertes) pour être à l’aise en skid, et le reste vient tout seul.

    En 900km je n’ai eu que trois ou quatre situations où j’ai dû utiliser les freins, et à chaque fois j’ai pilé net. Ayé, je me sens en sécurité sur mon vélo.

    Merci les conseils, j’espère que ce laïus servira à d’autres débutants.




  • intense

    1. Te mettre debout sur les pédales n'apporte rien en terme de freinage.

    2. Je pense que t'as l'impression de freiner plus fort avec ton single pour 2 raisons.
      a. parce que tu ressentais mieux le transfert des masses en étant débout.
      b. Forcément l'inertie de la roue arrière agit contre le frein donc si tu ne la bloque pas ne serait-ce qu'une demi seconde le freinage est effectivement diminué.

    1. En situation d'urgence le skid vient naturellement. En tout cas pour ma part j'ai jamais skidé "par choix" mais ça m'est arrivé de le faire en compétition sur piste (à l'époque ça n'avait même pas encore de nom) et dans la rue en voulant éviter une chute sans m'y être entrainé.

Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.