De la capitale des gaules à la capitale des anglais !



  • Salut tout le monde,

    Je viens vous présenter mon petit projet de cet été:
    L'objectif est de partir de Lyon avec un vélo de route Fausto COPPI du siècle dernier pour me rendre un peu au dessus de Londres où j'ai des amis pour m'accueillir.

    J'ai déjà quelques étapes en tête: Besançon, Paris (par étapes j'entends normalement un endroit où dormir sous un toit, chez des amis, une soirée ou plus).

    En ce qui concerne les dates, je vais partir début juillet (je pense le 3), pour revenir à Lyon fin juillet ou début aout. Je prévois une dizaines de jours pour faire un allé, ce qui me laissera soit quelques jours au niveau de Londres, soit la possibilité d'agrandir la boucle en redescendant par la cote ouest de l'Angleterre.

    Donc un sacré projet qui s'annonce, pour ma part. C'était l'occasion d'acheter un nouveau vélo que je suis entrain de rénover (je roule habituellement en pignon fixe), c'est la première étape de ce projet. Voilà quelques photos au moment de l'achat. C'est un Fausto COPPI qui a roulé uniquement en 98 selon les dire de l'ancien propriétaire, un groupe 2x8v campagnolo veloce (seul le pédalier est un suntour), pas grand chose d'autre à ajouter pour le moment. Pour la petite histoire ce vélo à lui même déjà fait un bout de la France car il vient de bordeaux, d'où on me l'a expédié.

    0_1496426093121_vélo ciocc.jpg

    et les roues:

    0_1496426136563_roues mavic.jpg

    J'ai déjà apporté quelques modifications au vélo. Si tout se passe bien, il sera fin près pour le voyage la semaine prochaine.

    Une fois cette étape terminée, la deuxième sera de regrouper l'ensemble du matériel qui est nécessaire à ce voyage (je suis entrain de me plonger dessus).

    J'hésite encore sur comment je vais transporter l'ensemble de mes affaires et la façon dont je vais les repartir sur le vélo. Je pensais mettre un rack à l'avant avec des sacs/pochette de chaque coté, plus un autre derrière la tige de selle et au niveau du cintre. Qu'est ce que vous en pensez ? des conseils ?

    Toujours par rapport aux affaires je réfléchie entre bivouac et tente ? Prendre un réchaud ou me contenter de plat froid entre les étapes ? Quelles tenues prendre ? Et niveau technologie/connectique, je pensais prendre une batterie avec panneaux solaires pour mon téléphone etc...

    Enfin faudra que je précise l'itinéraire et les autres petits détails. Peut-être que je croiserai certain d'entre vous sur la route !

    En gros voilà l'ensemble du projet.
    J'attends vos retours et si vous avez deux trois conseils, je suis preneur ! ;)

    La bise !



  • C'est un super projet dans lequel tu te lances !
    Je doute que ton vélo (qui a l'air magnifique) soit idéal pour cela, mais si tu arrives à caser des racks et porte-bagages, ça devrait aller.
    Pour les étapes à l'abri, tu as ça (tu connais peut-être) : https://fr.warmshowers.org
    Tiens-nous au courant de l'avancement de tout cela...



  • Salut les baroudeurs !

    Après quelques jours à trainer chez moi sur Lyon, j'ai enfin décider à m'y mettre sérieusement. Résultat j'ai enfin mon vélo monté, deux trois cartes pour planifier le trajet, des étapes qui se concrétisent, mais je pouvais pas éviter les quelques problèmes et les questions qui se posent sur ce périple.

    Commençons par les points positifs !

    Le vélo roule et même vachement bien ! Je suis super content du résultat d'un point de vue esthétique et mécanique, il est très réactif et plutôt léger (on se situe en dessous des 10 kilos, c'est pas fou mais par rapport à mon ancien vélo je gagne 2 kilos) cependant ça reste un vélo de course et non une randonneuse (l'occasion de profiter de ma jeunesse pour trimer un peu) mais on parlera de ce détail un peu plus tard. En ce qui concerne le montage, j'ai un groupe veloce 2x8v avec un pédalier campagnolo athena carbone, des roues mavic open pro sup (si je me trompe pas), un combo tige de selle miche primate avec une selle san marco concor (pour le style, mais je risque de changer pour quelques choses de plus comfortable) et mon poste de pilotage se compose d'une potence uno 1" avec un cintre de course 3TT competizione (à l'occasion je monterai des prolos pour gagner du confort et 2-3 km/h sur le vélo).

    Place aux photos :

    0_1497046083056_IMG_20170607_105502 - copie.jpg

    0_1497046143397_IMG_20170607_105534.jpg

    0_1497046153563_IMG_20170608_205908.jpg

    Je tacherai de faire une photo un peu plus nette la prochaine fois.

    Poursuivons,
    j'ai préciser la date de mon départ et mes premiers kilometres. Je partirai de Lyon le 25 juin si tous ce passe bien pour me rendre jusqu'à Besançon (250 km), je prévois 2 jours. C'est un peu ambitieux mais j'aurais deux jours de repos sur Besançon avant de me rendre sur paris (400km) en 4 jours. Donc nous disions depart le 25, arrivée le 26 à Besançon, je repars le mercredi 28 matin et j'arrive normalement le 1er juillet sur paris où je resterai quelques jours.

    A ce niveaux là je suis plutôt ready !
    Puis pour la suite et grace à mon adorable grand mère #lesmamiesc'estlavie j'ai récupéré un livre sur la voie verte qui relie Paris-Londres et une carte de l'Angleterre !

    0_1497046832790_IMG_20170609_232927.jpg

    Si ça intéresse certain je mettrai une ou deux photos du livre Paris-Londres qui est très bien fait.

    Globalement, on a l'ensemble des dernières news ici.

    Les points négatifs ou ceux qui sont non résolus c'est par rapport aux matériels.
    Je recherche encore une tente pour partir et surtout un rack pour aller sur mon vélo. C'est la partir la plus complexe, si certain on déjà mis un rack sur un vélo de course ou on une solution je suis preneur.
    J'aimerai aussi avoir un retour de votre part sur quoi emporter pour un voyage comme celui-ci. Je compte prendre uniquement l'essentiel, je pensais 2 tenues de vélos, plus une de nuit/chill/ après l'effort et une tenue de ville pour sortir.

    Dans les prochains jours je vais m'atteler au vélo pour prendre quelques habitudes dessus. Je vais aussi me faire 3 jours test en direction du mont Verdun, avec peut-être du monde de la communauté lyonnaise. Ca sera l'occasion d'avoir un avant goût.

    @Fra je te remercie de ton conseil warmshovers, ça va surement m'aider en Angleterre !

    La bise !



  • Ton velo est bien sympa! Pour le rack et le porte bagage il te faut un système qui se fixe sur l'axe de l'étrier de frein et sur l'axe de la roue.
    J'ai un rack de ce type sur mon velo tu peu le voir dans mon topic Bordeaux Paris.
    Sinon tu prend une sacoche de selle pour l'arrière. La KTM coûte moins de 50€ et fait bien le taff, on est plusieurs à l'utiliser le défaut sur lequel on est tous d'accord c'est qu'elle se détend si tu te met en danseuse trop régulièrement mais il suffit de resserrer les sangles et ça repart.

    Partir avec le minimum c'est tres bien c'est meme essentiel mais 2t enues de velo c'est trop surtout que tu enmène déjà une tenue pour les jours où tu roulera pas.
    Dimanche ou lundi je posterai la liste des choses que j'emporte si ca peu te donner une idee, je suis pas le plus minimaliste mais j'essaye :)

    Niveau tente je te conseil la marque Nature hike et le modèle Cloup Up 2. 1kg6 pour 70-100€ selon les sites et vendeurs (aliexpress -Amazon -Ebay)
    Deux places qui sont petites a deux mais seul c'est grand luxe et un rapport prix poids qualité imbattable.
    Tu trouvera des retours sur www.randonner-leger.org



  • Sympa ce projet !

    Un conseil cuisine: ne te surcharge pas avec un rechaud gaz ou essence, un briquet, un journal ramassé dans un village et tu te fait un petit feu le soir qui suffit largement pour cuisiner ( pas un feu de camp hein ).

    Pour la tente, j'ai commencer avec la grosse tente 2 places pour réduite au fil des années et aujourd'hui je pars souvent dans rien, une couverture de survie pour l'humidité et un duvet, il faut pas avoir peur de se réveiller avec de drôles de bestioles sur soi mais tu es au contact direct de tout ce qui t'entoure.

    T'es ambitions kilométriques me semblent carrément raisonnables, tu ne devrais pas trop souffrir.



  • Merci pour les retours !!

    @Bill-Boquet j'ai trouvé un rack qui me semble bien adapté, je pense que je vais le commandé. on verra le résultat dans une semaine !

    0_1497201781226_porte bagage avant.jpg

    Et j'ai effectivement trouvé la sacoche, pour ceux que ça intéresse (http://www.ktmbikes.fr/products/podsedlova-brasna-ktm-tour-xl-18l), je vais voire si je la prends. En ce qui concerne la tente je cherche toujours et je garde ton idée en tête.

    @evernew2 je suis pas sûr que partir sans tente en Angleterre soit sans risque donc pour se trip je vais garder cette option. Mais je retiens ton idée et j'essayerai à l'occasion. Par rapport au réchaud c'est effectivement pas bête, juste je vois pas trop comment faire un feu... enfin juste avec des pierres pour faire tenir une boite de conserve et la chauffer ??
    On va tester ça. ^^'

    J'ai un peu avancé aujourd'hui, petit schéma du vélo quand il sera équipé normalement :

    0_1497203353318_schéma vélo.jpg

    Puis je prévois d'aller me tester cette semaine en partant de Lyon jusqu'au lac du bourget en 3-4 jours avec, peut-être, des membres de la communautés Lyon pignon fixe .

    Affaire à suivre...



  • Tu fais un feu de 15/20 cm de diamètre et tu pose une popote dessus direct. Avec un peu d'expérience tu arriveras à avoir un feu quasi mort en fin de cuisson.

    Pour la tente, tu trouves toujours un coin bâti en dur et à l'écart de la population pour bivouaquer, mais c'est vrai que la tente à un côté rassurant quand tu est dedans !



  • Je pense que pour dormir dehors il faut avoir un peu d'expérience car si deja niveau vetement, duvet, orga, bouffe,t'es pas au top, dormir dehors peu vite devenir la pire des galères, mais ça reste la solution la plus légère :)
    J'ai vu sur le fb de pcr une tente jamet 4000 pour un prix dérisoire à 1,2kg si jamais la tente nature hike te tente pas trop.
    Niveau bouff je pars avec un P3RS (réchaud à alcool super léger) ca permet de chauffer de l'eau et de se faire cuire des nouilles chinoises, de la semoule ou des plat déshydraté et une mixture avoine raisin chocolat pour le matin pour un poids minimes. Dormir sans être affamé avec quelque chose de chaud peu faire une sacrée différence notamment si t'as passé une sale journée en plein été c'est un peu différent. Sinon je prend des fruits et legume frais sur la route ça permet de pas trimbaler la bouffe pendant des plombes. Et meme de mangé en roulant pour un en cas.



  • Vu ton schéma de chargement tu devrais avoir largement assez de place pour ne pas charger a fond tes sacoche et prendre de la bouffe en chemin au jour le jour. Avec 55L je suis parti pendant 1mois au Pérou en mode trek et j'avais une tenue de ville et quelque affaire pour les donner à mon frère qui est la bas pour un ans.
    Ton rack a l'air pas mal pour mettre des sacoches.



  • @Bill-Boquet je suis assez intéressé par la tente, tu peux me passer le lien ?? et super tes conseils, c'est à peu près ce que je pensais faire !



  • Celle de Facebook est deja vendu! Sinon la nature hike tu la trouve sur Amazon sans soucis!



  • Dans 6 jours le départ !

    J'ai reçu aujourd'hui l'un des derniers éléments de mes préparatifs : ma sacoche arrière !
    Effectivement, j'ai reçu mon porte bagage en fin de semaine dernière, ce qui m'a permis de commencer le montage équipement du vélo pour le futur départ. Premier montage et premier problème. Le porte bagage, esthétiquement très à mon goût, m'a obligé à quelques modifications. L'une des pièces permettant le fixage de la partie haute au frein était trop longue, ce qui avait pour conséquences de venir frotter contre le pneus avant, ce qui n'est pas bien pratique, ou ce qui m'obligeait à serrer le boulot contre le frein avant et le rendre inutilisable... Autant dire qu'après un petit quart d'heure je commençais à m'inquiéter !

    Finalement en découpant la partie inférieure de la pièce j'ai pu régler les deux problèmes.

    voici la pièce en question :

    0_1497887747829_porte-bagage-avant-26-ou-28-pouces---noir_thumb_3.png

    et voici le vélo équipé du porte bagage avant :

    0_1497888173620_Up coppi 1.jpg

    Donc globalement tout va bien et je vais normalement pouvoir rouler sans embuches avec mes sacoches avant ! Les sacoches avant sont des vaude Aqua back de 28L (2x14l). Je ne peux pas faire de retour dessus pour le moment mais elles semblent de très bonnes qualités. A cela s'ajoute la sacoche tige de selle de KTM, l'ensemble à l'air d'être très résistant, je suis un point déçu par rapport à la contenance. Il est annoncé qu'elle peut contenir 18L mais à coté des sacoches vaude elle semble assez petite.

    Petite photo du trio non monté :

    0_1497888442824_Sac de transport.jpg

    J'ai par ailleurs abandonné l'idée du sac cadre. Je pense pouvoir charger tout ce dont j'ai besoin avec les 46L annoncés.
    Pour le reste, seule la tente est manquante. Je n'ai pu commander la naturehike dans les délais qu'ils me restaient. Je vais donc opter pour la QUECHUA QUICKHIKER ULTRALIGHT 2 HIKING TENT qui semble être un bon compromis.

    Dans les quelques jours qu'il me reste je vais finir mes préparatifs et m'attarder à l'élaboration de mon carnet de route, l'idée étant de pouvoir dormir dans des endroits sympa si je dors à la belle étoile.
    A l'aide de quelques sorties je me prépare tant bien que mal aux premiers kilomètres que je redoute un peu. Comme la peur de la page blanche pour l'écrivain, la peur des premiers kilomètres me rend nerveux. Mais je suis surtout impatient d'éprouver toutes ces émotions que me réserve ce périple.
    Et pour cela, j'ai trouvé un bon ami pour les capter :

    Un Konica C35 EF !

    0_1497888983898_Photo Konica.jpg

    C'était aussi un de mes souhaits que de pouvoir prendre un appareil photo argentique dans mes affaires ! Je cherchais un appareil avec un faible volume et instinctif, c'est chose faite grâce à Clément, un type bien sympa qui ratisse les vides grenier dans sa campagne ! je lui en remercie !

    C'est aussi l'occasion de remercier ma famille qui m'a aider dans ce projet, que ce soit par des conseils, des adresses ou autres. Je remercie aussi la communauté pour vos conseils et votre écoute !

    Voilà Voilà... j'effectuerai un dernier débrif avant le départ ! avec les dernières photos du tout monté et les premiers kilomètres en perspective.

    La bise !

    PS :
    je ne m'attarde pas sur la pièce problématique mais si certains veulent avoir des détails sur le montage, je peux le faire.



  • Trop cool ton projet 👍🏻👍🏻Je veux bien le lien pour commander ton rack!! Et j'attends les photos du velo chargé



  • Hello ! Pareil que @pieytsch le rack avant me semble bien cool !

    Mon petit conseil à deux cents :
    Avec des sacoches comme celle-ci, tu te retrouves souvent à chercher des trucs dedans et :

    • soit tu sors tout et ça prend des plombes
    • soit sur fouille à l'aveugle et ça dérange tout.

    La solution que j'ai trouvé ( et qui est partout sur internet en fait), c'est de tout mettre dans des tote bags : ça te permettra de retrouver tes affaires facilement, et de pouvoir tout sortir en 10 secondes sans avoir à passer du temps à chercher. En plus ça ne prendra pas beaucoup plus de poids.

    Ce que je fais aussi c'est que je marque les sacoches ( genre scotch ) ça permet de toujours savoir laquelle va de quel coté et de toujours ranger les choses au même endroit.

    Au bout de la première journée tu arrêtes de chercher et de passer 5 minutes à chaque pause.

    Bon Voyage en tout cas : ça fait envie !



  • tote bag ou n'importe quel sachet plastique ou en tissu, ca permet de ranger et surtout d'éviter d'en perdre la moitié quand tu déballe tout. Faut ranger par utilité!

    ps: fait gaff a ce que tu met dans la KTM ou au moins range dasn des sacs poubelles car elle n'est pas totalement étanche passé plus de 30min sous la pluie! j'ai l'ancien modèle mais je pense pas que le nouveau soit beaucoup plus étanche.



  • https://www.lecyclo.com/velo/transport/porte-bagage/avant/porte-bagage-avant-26-ou-28-pouces-noir.html

    @pieytsch je t'ai mis le lien au dessus, il est dispo directement en argent si tu regarde sur le site. Et content que ça te plaise ! Je mettrai une photo tout chargé avant le départ.

    @leotrouvtou effectivement j'y ai pensé et c'est vrai que c'est la meilleure solution.

    @Bill-Boquet merci de ta précision par rapport à la sacoche ! J'utiliserai des sacs poubelles je pense !



  • @enzofirst tu as du prendre un des derniers, ils sont en rupture pour 1 ou 2 mois! Tu risques d'avoir chaud durant ton périple!



  • @pieytsch je supporte plutôt bien la chaleur puis comme mes distances sont relativement courtes je n'aurais pas à faire du vélo l'aprem ! tu as le même porte bagage sans peinture si tu veux (et il est dispo).

    J'ai un point d'interrogation sur cette expédition et j'ai vraiment besoin de vos retours ! Comment vous faites pour sécuriser votre vélo la nuit ? où vous le mettez etc... ?



  • Bonjour tout le monde !

    Je suis rentrer sur Lyon hier, je n'ai fait qu'un petit bout de mon projet. Je n'était pas prêt pour partir aussi loin, il me manquais un peu d'expérience puis je me suis rendu compte que j'avais pas envie de trimer jusqu'en Angleterre. Celle-ci contribuera à mes prochains projet ! J'ai tenu un journal de bord pour les trois jours de vélo que j'ai effectué, un témoignage de cette expérience que je souhaite partager avec vous ! C'est une façon de terminer ce projet, d'encourager ceux qui sont débutant comme moi (car on en ressort différent et ça vaut vraiment le coup d'essayer) et de garder une trace. Je vais ajouter les deux trois photos que j'ai pu prendre.

    Bonne lecture et encore merci à tous ceux qui m'ont apporter un peu d'aide !

    ...

    11h01 : dring dring drunk.... Le réveil sonne, mes paupières peinent à s'ouvrir. Je sens une drôle de sensation parcourir ma peau, une pointe d'excitation ! Mais je sens surtout la fatigue des dernières semaines. Les jambes lourdes, noyées entre les kilomètres et les boissons nocturnes. Ma tête et mon esprit sont déboussolés, égarés entre les fuseaux horaires qui rythment les deux mondes que je côtoye.
    Je sais ce qui m'attends, je l'ai voulu, je l'ai même rêvé !! Mais mes huit dernières heures de sommeil me semblent trop frêles pour m'autoriser à sortir du lit. Alors dans un mouvement, partagé par le réconfort et la culpabilité, mon bras, écrasé par la moitié de mon corps, s'extirpe pour éteindre ce pénible son.

    11h31 : DRING !!! DRING !! Le réveil sonne une seconde fois pour annoncer le départ. Je sors péniblement du lit, déjeune rapidement, prépare les dernières affaires qu'il me manque et une heure et demie après je donne le premier coup de pédale de cette longue histoire qui m'attend !
    Je ne suis pas du tout rassuré. C'est la première fois que je conduis chargé, j'ai l'impression de manœuvrer avec 20 kilos de chaque côté alors qu'il y en a que 6 ! Les premiers kilomètres se font au pas, doucemement et calmement. Plus exactement, je les fais tout en restant dubitatif de ma propre installation. Je reconnais un avantage à la situation dans laquelle je me trouvais, c'est que quand tout tombe par terre on n'est pas surpris ! Une simple petite bosse agrémentée de 20 petits km/h auront suffit à faire sauter le porte bagage qui était reposé et légèrement maintenu par un écrou sur le frein avant. Le vélo se transforme en chasse neige, ou du moins en quelque chose dans le genre, avec les deux sacoches et mon duvet rappant contre le sol. Je m'arrête 4 mètres plus loin, je suis immobile sur le vélo, plutôt serein, le sourire au coin des levres. Dire que tout l'investissement que j'ai fait ces dernières semaines a servit à déblayer les deux trois feuilles qui se trouvaient sur mon chemin, c'est comme même plutôt drôle.
    Trève de plaisanterie, je suis mal parti mais pas du tout découragé. J'appelle la voiture balaie (autrement dit, mes parents) qui arrive 2h après avec 3 tailles de sac à dos differents. J'opte pour le model randonnée ultra light, je divise mon chargement par deux. je lui rend tout ce dont je n'ai pas besoin et rerange mes affaires dans le sac.

    ~ 16h : je roule depuis 20 min, le sac ne me dérange pas trop. J'ai retrouvé la dynamique de mon vélo de route et qu'est ce que je suis content de pouvoir rouler ! L'air est doux, il ne fait pas trop chaud c'est plutôt agréable.

    ~ 17h30 : je fais ma première pause du periple, l'occasion de remplir mes bouteilles, souffler un peu et d'abandonner mes proches dans un petit bled où un groupe de tout âge profite de cette fin d'après midi au soleil. Je remonte sur le vélo et repars en direction de Mâcon. L'objectif est de faire un maximum de kilomètres avant qu'il ne fasse trop nuit, sachant que j'avais prévu de m'arrêter à la hauteur de Tournus (20 bornes après Mâcon).

    ~ 20h : La fatigue commence à pointer le bout de son nez. Je ressens des picotements un peu partout, au niveau de l'entrejambe, dans le bas du dos, au cou et sur les bras. Mes jambes commencent à cramper au fur et à mesure des kilomètres.
    Je sais que je suis encore loin, le plaisir de rouler commence à se disperser pour laisser place à une frustration : " pourquoi ce n'est pas plus facile !? Est ce que je vais m'en sortir ? Il faut impérativement que j'arrive à Besançon demain soir et il me reste plus de 180 kilomètres... " Alors, pour éteindre toutes ces voix qui me parlent, je branche mes écouteurs et écoute l'album Bless vol.1... La route et mes jambes se laissent glisser sur le rythme d'un rap électro tranquille et je continue mon chemin.

    ~ 22h : je fais pieds à terre sur un petit champ récemment fauché. J'ai croisé un agriculteur dans une camionnette Renault, il m'a conseillé cet endroit. Les rayons du soleil s'effacent progressivement sous le ciel étoilé, ce n'est pas trop mal.
    J'enleve enfin mon sac à dos, tous les muscles de mon corps sont serrés, noués. Je plonge mes bras vers le sol pour étirer mes jambes et mon dos, je n'ai même pas fait 10% du parcours ! Machinalement, je défais mes affaires, monte ma tente, sors mon duvet et range tout ce qui traîne dedans. Je peux enfin manger un bout ! Ça sera des Crozets aux lardons préparés la veille par ma mère. C'est le moment préféré de ma journée, je me remplis la pense et réchauffe un peu mon coeur par la même occasion.
    Il commence à se faire tard, je me couche.

    ~ 10h30 : Les premières lueurs du jour ne m'ont pas laissé dormir. Une fois levé, mes affaires rangées, je me mets en quête d'un petit déjeuner. Je viens d'atterrir devant un super marché local avec une boulangerie à l'entrée. J'y achète mon casse croute du midi, et un pain au chocolat (chocolatine pour les intimes) avec un jus de fruits. Je savoure ces instants de plaisirs, je sais que la journée va être longue.

    ~ 14h : Je n'en peux plus, je suis à bout de force. La fatigue joue sur mon moral et je doute de la réussite de mon projet. Je n'ai qu'une seule envie, rentrer chez moi au chaud dans mon confort. Je pose le vélo au bord d'une route de campagne, je suis perdu entre Tournus et Dole. Une erreur d'inattention m'a value 20 bornes en plus, vraiment tout ce dont je n'avais pas besoin. J'ai mal au fesses, mon périné est comprimé, je ne veux plus monter sur le vélo. Cela fait 3h que je roule la tête dans le cintre, sans réfléchir ni profiter du paysage. Les routes de campagnes sont capricieuses, elles font des détours, prennent à droite puis à droite puis à gauche puis etc... J'ai l'impression de faire du sur-place, les roues s'accrochent au bitume abimé, vieilli par le temps et l'érosion. Je ne pensais pas que cela allait être si dur. Je ne suis pas prêt, ni physiquement, ni psychologiquement mais c'est ce que je suis venu chercher. Je décide de me poser sans faire attention à l'heure. J'ouvre ma boîte de Macédoine acheté le matin et je sors un pain au comté. J'y trouve du réconfort, je calme mes pensées et la digestion se charge de m'assoupir. Je cherche une musique à écouter, je crois que j'ai trouvé la bonne pour me remonter le moral : "si facile" des Casseurs Flowteur; je me sens moins seul dans ma souffrance et dans les paroles "si c'était si facile tout le monde le ferait, qui tu serais pour réussir où tous les autres ont échoué ?" je m'identifie pour y chercher un peu de courage.
    Une fois reposé, je me repoudre les fesses de talc, j'effectue deux trois réglages sur ma selle et sur les lanières du sac puis je chevauche le vélo avec une nouvelle bouffé d'air. Le repas m'a remis d'aplomb. J'ai l'impression de filer entre les champs, je m'amuse même de mes mésaventures avec Google maps, je me retrouve à rouler dans des chemins de tracteurs. Entre les cailloux, je me réjouis de m'être équipé de pneus 700x28cc et je roule à toute allure comme si je faisais une course de cyclo-cross. L'aspect ludique racourcit les heures et me permet d'avaler les kilomètres plus gaiement.

    ~ 17h30: J'arrive enfin à Dole. C'est une belle ville traversée par le Doubs, ma nouvelle route fluviale jusqu'à ma première "etape". Je descends du vélo et profite un peu de la ville. Je trouve un coin au bord de l'eau où je peux me ressourcer et grignoter une bricole. Je m'aperçois que j'ai reçu une flopée de messages de mes proches. Je remercie la plupart d'entre eux, je suis touché au plus profond de moi. Ces moments uniques seront inoubliables, il faut parfois être loin de ceux qu'on aime pour apprécier pleinement leur présence dans nos vies. J'ai roulé deux jours, j'ai déjà appris beaucoup sur moi et sur ce qui m'entoure. Je finis la dernière bouché de ma barre énergétique au chocolat, l'averse s'arrête, c'est le moment opportun.
    Il me reste 35km que je vais effectuer en un peu moins de 2h. L'excitation des prochaines heures donne de la vigueur à mes coup de pédales, je ne sais pas si je suis le Doubs où s'il me suit.

    J'attaque les dernières bosses qui me relient à Grandfontaine. Mon visage se crispe à chaque effort, je relance le vélo dans la dernière montée en puisant dans mes dernières ressources. En danseuse sur le vélo, la saccoche arrière tanguent de droite à gauche. Et enfin ! le vélo s'arrête sur la place désertique du village. La tête en avant, le regard perdu sur le sol, je récupère mon souffle, relève le buste et avale deux gorgés d'eau. Il est 20h.

    Les 20 derniers kilomètres qui me séparent de Besançon se feront en voiture, ramener par une amie qui m'a apporté beaucoup de reconfort. Je soulage mes jambes qui s'étalent sur le siège de toute leur longueur, je l'ai fait ! 250 bornes en 2 jours, que d'histoires et de péripéties ! Et il me reste au moins 10 jours de vélo. Le cerveau en position off, les yeux glissent sur la route, 20 kilomètres en 20 minutes... Je vais pouvoir dormir au chaud ce soir. Dieu merci !

    ~ 13h : une éclaircie sèche les gouttes d'eau sur mon visages. Mes pensées sont égarérs... Je suis encore dans Besançon. Partis à midi moins 20, j'alterne t-shirt et kway en essayant de rester au sec.
    Le temps semble s'être arrêté, j'ai un peu froid... Mes jambes sont prêtes à pédaler, inconsciemment je le sens, les côtes sont légères sous les pedales. Mais je suis arrivé au bout du projet. Plus rapidement que je le pensais. Je n'ai pas la force psychologique de continuer sous ce temps... J'hésite...

    Les quelques photos :

    Le vélo chargé avec le porte bagage.

    0_1498843747979_vélo chargé.jpg

    Le champ sur lequel j'ai dormi.

    0_1498844582308_nuit 1-1.jpg

    0_1498844655825_nuit 1-2.jpg

    La mésaventure dans les chemins avec google map.

    0_1498844691648_chemin 2.jpg

    Un petit bled pommé où j'ai récupéré de l'eau au près d'un habitant.

    0_1498844714495_bled pommé.jpg

    0_1498844730635_bled pommé 2.jpg

    Un petit jardin dans dole, très jolie !

    0_1498848173843_dole.jpg



  • c'est un bon début, pour une première tentative la prochaine fois tu sera a quoi t'attendre et puis ta préparation physique et mentale sera certainement meilleure. Tu a l'air d'avoir pris tout de même pas mal de plaisir à le faire c'est l'essentiel!



  • Et pas une ligne sur le bonheur d'enfiler des wildhorse 2 après ces heures de tortures en chaussures à cales automatiques? Va falloir panser tes licences poétiques quand même.

    Bel effort, tout comme pour l'écriture, mais tu reviendras plus fort


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.